Comité de Cyclisme de la Gironde

DOCUMENT NéCESSAIRE POUR L'organisation d'une épreuve

Pour une randonnée seul le document ci joint est valable:

Cerfa 15826 2(Déclaration des manifestations de cyclisme (randonnées) qui se déroulent en totalité ou en partie sur une voie publique ou ouverte à la circulation)

Une course cycliste doit être déclarée deux mois avant la date de l'organistation.
Si le circuit sort du département, la déclaration doit se faire trois mois avant.

Deux décalarations possibles:
  • En circuit qui ne dépasse pas les limites de la commune; la décalaration s'effectue auprés de la mairie.
  • En circuit ou en ligne qui sort des limites de la commune; la décalaration doit s'effectuer en préfecture.
Cerfa 15827 01(Déclaration des manifestations de cyclisme (compétitions) qui se déroulent en totalité ou en partie sur une voie publique ou ouverte à la circulation)

Notice d'explication afin de vous aider:  

Pour les épreuves qui n'apparaissent pas sur le calendrier régional, une demande d'avis de course est nécessaire. L'organisateur doit envoyer cet avis au comité départemental en lettre recommandée avec AR.

La sécurité

Rappel des dispositions prises en Conseil d’administration 2007 et votées à l’Assemblée Générale du 13 janvier 2008 qui doivent être appliquées sur toutes les épreuves se situant sur le territoire régional, et quelque- soit le Président du Jury.
Obligation pour l’organisateur de mettre à disposition le panneau d’affichage correctement rempli, à proximité de la table des dossards et des signatures.
Les arbitres doivent vérifier la conformité de l’affichage, et s’assurer de la présence du panneau d’affichage lors de la signature.
Les coureurs doivent apporter deux signatures sur la feuille d’émargement, qui doit comporter deux colonnes, dont l’une doit porter la mention « je reconnais avoir pris connaissance des informations mentionnées sur le panneau d’affichage ».

Le dossier sécurité doit être complété signé et remis avant l’épreuve au président du jury.
Celui-ci comprend :
            . L’arrêté préfectoral
            . La liste des véhicules suiveurs modèle Aquitain avec le numéro de licence des chauffeurs, le modèle de l’assureur de la FFC, ne comportant pas la case numéro de licence
            . Le détail des moyens de secours présents sur l’épreuve.

L’ensemble devra être annexé à l’état des résultats.

Nous rappelons que les arbitres ont une mission de service public et ont non seulement le pouvoir, mais aussi le devoir de retarder, d’arrêter ou d’interdire l’épreuve si les conditions de sécurité s’avèrent insuffisantes.

Lors des épreuves d’un jour ou par étapes, l’organisateur devra demander une attestation d’assurance, prenant en charge « les risques en compétition » pour tous les véhicules des directeurs sportifs. Cette même attestation devra être présentée au jury avant l’épreuve et consignée par celui-ci.

La voiture balai doit être positionnée en permanence derrière le dernier coureur encore en course.

Obligation à respecter « la règle des 10 minutes », sur les courses d’un jour. Pour cela, il est possible d’avoir recours à un arbitre adjoint ou à une personne accréditée placée sur le parcours, qui mesurera les écarts afin de mettre hors course les coureurs évoluant à plus de 10 minutes du peloton principal. Attention à bien relever le numéro de dossard et faire en sorte que ces coureurs enlèvent leurs dossards. Il est nécessaire de prévoir une moto sécurité pour couvrir chaque groupe, ce qui n’est pas toujours évident.

Respect des signaleurs quels qu’ils soient. Ils participent à la sécurité de tous. Pas de signaleurs, pas de compétition.


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

cONTACT

Posez vos questions nous y répondrons dans de plus bref délais
*
*
*
Texte sur plusieurs lignes
* Champ obligatoire

envoyer